Grammaire française : orthographe, syntaxe, participe passé, accord du verbe, ponctuation, conjugaison...

Partial, impartial, partiel

Partial et impartial

Partial signifie « qui se range du côté de quelqu'un ou de quelque chose, qui est injuste, subjectif ». Il a pour contraire impartial qui signifie donc « qui est juste, objectif ».

L'arbitre impartial était apprécié de tous les joueurs.

Ce jugement partial avait été remis en cause par l'accusé.

Impartial a un sens positif bien qu'il soit formé avec un préfixe négatif (im-). C'est sans doute pour cela qu'il est souvent confondu avec partial. On peut s'assurer du sens de impartial en le décomposant im + partial : « qui ne prend pas parti ».

On veillera de même à bien distinguer les dérivés partialité et impartialité, partialement et impartialement.

L'impartialité est une qualité requise lorsqu'on est arbitre.

L'affaire ayant été jugée partialement, l'accusé a fait appel.

Partiel : en partie

Partiel signifie « qui ne constitue qu'une partie, qui n'est pas entier ».

Des élections partielles auront lieu le week-end prochain.

Alors que partial et impartial s'appliquent aussi bien à des
noms animés (personnes) qu'à des noms inanimés (jugement…), partiel lui ne peut qualifier que des noms de choses.



Recherche