Grammaire française : orthographe, syntaxe, participe passé, accord du verbe, ponctuation, conjugaison...

Advertising
Le comparatif permet de comparer deux éléments d'un point de vue de la supériorité (plus… que), de l'infériorité (moins… que) ou de l'égalité (aussi, autant… que). Ce à quoi l'on compare est exprimé dans un complément appelé complément du comparatif. Ce complément est une proposition subordonnée introduite par que. Il est beaucoup plus habile que je l'imaginais.
La langue soutenue utilise ne dans la proposition. La présence du ne n'est pas obligatoire. Il est beaucoup plus habile que je ne l'imaginais.
Très souvent, cette proposition complément fait l'ellipse des éléments qui figurent déjà dans la proposition principale ou qui semblent évidents. Catherine est plus grande qu'Anne (sous-entendu est grande). Il fait moins froid qu'hier.
Il faut parfois rétablir tous les éléments pour faire les bons accords. C'est notamment le cas avec prévu. Les températures étaient plus froides que prévu (et non que prévues, sous-entendu qu'il était prévu). Il faut s'assurer que les ellipses ne donnent pas lieu à des phrases curieuses. Ses cheveux sont plus longs que ceux de sa sœur (plutôt que ses cheveux sont plus longs que sa sœur).

Publicité