Grammaire française : orthographe, syntaxe, participe passé, accord du verbe, ponctuation, conjugaison...

Advertising
Il existait jusqu'aux Rectifications de l'orthographe de 1990 de nombreuses hésitations en ce qui concerne les noms composés qui posent des problèmes d'orthographe tant au singulier qu'au pluriel.

Les noms composés formés d'un verbe ou d'une préposition suivi d'un nom commun prennent les marques du pluriel à la fin du nom commun. Ils prennent ainsi les mêmes marques de pluriel que les noms écrits en un seul mot (des portemanteaux, des entractes).

des abat-jours des ramasse-miettes des après-midis
Ces noms ne prennent la marque du pluriel que s'ils sont au pluriel. Il n'y a ainsi plus d'hésitations sur la graphie d'un grand nombre de noms composés au singulier. Dans certains cas, le singulier pourra paraître contraire à la logique (un sèche-cheveu, même si on sèche plusieurs cheveux ; un tire-fesse, même si les deux fesses sont toujours tirées en même temps), mais on n'oubliera pas que d'autres mots s'écrivent ainsi avec des marques de singulier bien que faisant référence à une notion plurielle : cf. millefeuille, entracte (qui se situe bien entre deux actes !). un cure-dent un ramasse-miette On laisse invariables les noms précédés de l'article et ceux qui prennent une majuscule (des cessez-le-feu, des prie-Dieu).

Publicité