Grammaire française : orthographe, syntaxe, participe passé, accord du verbe, ponctuation, conjugaison...

Advertising
Quand le pronom sujet de la 3e suit le verbe, il faut parfois placer un -t- après le verbe pour avoir une liaison avec le son [t]. Quand Sylvie reviendra-t-elle ? Que pense-t-il de tout cela ? Ainsi espère-t-on de meilleurs résultats.
Ce -t- qui ne signifie rien, qui ne correspond à aucun mot, dont le rôle est juste de permettre que cela « sonne bien » s'appelle t euphonique. Si le verbe se termine par t ou par d, la liaison se fait sans qu'il soit nécessaire d'ajouter un -t-. Que faut-il faire ? Ne prend-on pas trop de précautions ? (et non pas ne prend-t-on pas…). Les verbes qui se conjuguent comme vaincre, convaincre… ont une 3e personne du singulier qui se termine par c. Le -t- est donc nécessaire. Mais le cas se présente rarement. Comment vainc-t-on la douleur ? (on préférera dire par exemple : comment peut-on vaincre la douleur ?). Ne confondez pas -t- avec t', pronom élidé de la 2e personne. Quand va-t-elle revenir ? (et non pas quand va-t'elle revenir ?). Va-t'en (et non va-t-en : t' est le pronom réfléchi du verbe s'en aller). Veillez à bien placer les traits d'union pour encadrer le t dans y a-t-il et ne pas en mettre après le y. Y a-t-il quelqu'un pour répondre à la question ?

Publicité