Grammaire française : orthographe, syntaxe, participe passé, accord du verbe, ponctuation, conjugaison...

Advertising
Veillez à ne pas confondre les noms féminins chair, chaire et chère et l'adjectif cher.

La chair de l'homme, la chair d'un fruit

Le nom féminin qui s'écrit avec ai et sans e final désigne une substance molle. Des poires à la chair très juteuse. Chair entre dans plusieurs expressions figées : avoir la chair de poule être bien en chair : « être rondelet » chair à saucisse les plaisirs de la chair en chair et en os
Chair est le seul nom féminin avec une finale en -air sans e. Le a de chair se retrouve dans charcutier.

La chaire d'une église, la chaire d'une université

Le nom féminin chaire, écrit avec ai et e final, a plusieurs sens : « siège, dignité ecclésiastique », « tribune réservée au prédicateur » ou « poste de l'université ». L'église du village avec sa chaire en bois sculpté. Ce grand professeur est titulaire de la chaire de droit.
Au XVe siècle, le mot chaire s'est altéré dans certaines régions de France et a donné naissance au mot chaise. Pensez qu'une seule lettre distingue ces deux noms.

L'adjectif cher

L'adjectif s'écrit avec un e. Au féminin, il prend un accent et un e final. Il signifie « qui est aimé » ou « qui est coûteux ». C'est une amie très chère. Ces investissements ne m'ont pas coûté très cher.

La chère : la nourriture

Le nom féminin écrit avec è ne se rencontre plus guère que dans l'expression littéraire faire bonne chère qui signifie « bien manger ». Un très bon restaurant où vous ferez bonne chère.

Publicité