Grammaire française : orthographe, syntaxe, participe passé, accord du verbe, ponctuation, conjugaison...

Advertising
La proposition relative est une subordonnée introduite par un pronom relatif (qui, que, quoi, dont, où, lequel, quiconque). a) C'est le bureau dans lequel il a toujours travaillé. b) Vous compléterez le dossier que vous avez reçu. c) Je l'aperçois qui arrive en toute hâte. d) Qui veut voyager loin ménage sa monture. e) Embrassez qui vous voudrez. La proposition relative est généralement complément de l'antécédent du pronom relatif.
  • a) La proposition dans lequel il a toujours travaillé est complément du nom antécédent bureau (tout comme le serait du directeur dans une phrase telle que C'est le bureau du directeur).
  • b) La proposition que vous avez reçu est complément du nom antécédent dossier.
  • c) La proposition qui arrive en tout hâte est complément du pronom antécédent l'.
Quand le pronom relatif n'a pas d'antécédent, la relative est sujet (d) ou complément (e) du verbe de la principale.
Le pronom relatif, contrairement à la conjonction de subordination, a toujours une fonction dans la relative. a) lequel : complément circonstanciel du verbe a travaillé. b) que : complément d'objet direct du verbe avez reçu. c) qui : sujet du verbe arrive. d) qui : sujet du verbe veut voyager. e) qui : complément d'objet direct du verbe voudrez. Le verbe de la relative peut être à l'infinitif. Dans ce cas, le sujet n'est pas exprimé. Il répertorie les organismes à qui adresser une demande de subventions. La proposition relative peut ne pas comporter de verbe, notamment avec dont et voici, voilà. C'est un statut particulier puisque normalement toute proposition se compose d'un sujet et d'un verbe. Aliette a eu neuf enfants dont huit filles. L'homme que voici est notre nouveau directeur.

Publicité