Grammaire française : orthographe, syntaxe, participe passé, accord du verbe, ponctuation, conjugaison...

Advertising
La proposition est un constituant de la phrase . Elle se compose d'un sujet et d'un groupe verbal. Le groupe verbal a pour noyau un verbe conjugué à un mode personnel (indicatif, subjonctif, conditionnel et impératif). Dans son article, le journaliste résume brièvement l'histoire puis il explique comment l'auteur décrit une période de sa vie qui l'a profondément marqué quand il vivait à Paris. Dans cette phrase, on compte cinq verbes accompagnés de leur sujet : le journaliste résume ; il explique ; l'auteur décrit ; qui a marqué ; il vivait. Ces cinq verbes forment le noyau de cinq propositions.
Dans une phrase, il y a donc autant de propositions qu'il y a de verbes conjugués à un mode personnel.

À l'impératif, le sujet n'est pas exprimé, mais il est contenu dans les terminaisons du verbe. Résumons l'affaire (-ons est la terminaison de la 1re personne du pluriel). Tous les mots d'une même proposition ont une fonction par rapport à un mot de cette proposition. Ainsi, dans notre exemple, à Paris a une fonction dans la proposition quand il vivait à Paris et ne peut être complément de résume ou décrit… Selon les liens qu'elles ont entre elles, les propositions ont des statuts différents et sont appelées proposition indépendante, proposition principale ou proposition subordonnée. Il existe aussi les propositions incidentes. Je pars demain (proposition indépendante) Je partirai quand j'aurai terminé (je partirai : proposition principale ; quand j'aurai terminé : proposition subordonnée).


Publicité