Grammaire française : orthographe, syntaxe, participe passé, accord du verbe, ponctuation, conjugaison...

Advertising
Selon le type d'indication qu'ils portent, on classe les pronoms en différentes catégories :

les pronoms personnels, qui correspondent aux trois personnesje, tu, il…
les pronoms démonstratifs, qui localisent (dans l'espace ou le temps)ce, cela, ceci, celui, celui-ci, celui-là
les pronoms possessifs, qui renseignent sur le possesseurle mien, le tien, le sien…
les pronoms indéfinis, qui notent le caractère indéterminéaucun, quelqu'un, plusieurs, rien, tout…
les pronoms relatifs, servant à mettre en relation un terme et une proposition relative.qui, que, quoi, dont, où, lequel, quiconque
les pronoms interrogatifs, qui indiquent sur quoi porte la questionqui, que, quoi, lequel
Les pronoms en et y ont un statut particulier car ils ne répondent jamais entièrement aux critères de chacune des catégories. Ainsi, selon les grammairiens ou les dictionnaires, ils sont appelés pronoms adverbiaux, adverbes pronominaux ou pronoms indéfinis. Mais le plus souvent, on les classe parmi les pronoms personnels. Les pronoms réfléchis sont des pronoms personnels que l'on emploie comme compléments lorsqu'ils désignent la même personne que le sujet. Ils entrent dans la construction des verbes pronominaux. L'enfant se lave (se et enfant désignent la même personne). À ces pronoms correspondent des déterminants qui peuvent avoir la même forme ou non. Parmi les points évoqués, certains avaient été déjà résolus (certains est un pronom indéfini, mis pour points). Certains points ont été évoqués au cours de la réunion (certains est un déterminant indéfini qui détermine points). J'étudierai d'abord ses questions ensuite les vôtres (ses est un déterminant possessif qui détermine questions ; les vôtres est un pronom possessif mis pour questions).

Publicité