Grammaire française : orthographe, syntaxe, participe passé, accord du verbe, ponctuation, conjugaison...

Advertising
Selon le type d'informations qu'ils apportent, on distingue :

les articlesle, la, les, un, une, du, de la
les déterminants démonstratifs, qui localisent (dans l'espace ou le temps)ce, cet, cette, ces
les déterminants possessifs, qui renseignent sur le possesseurmon, ton, son…
les déterminants cardinaux, qui renseignent sur le nombreun, deux, trois…
les déterminants indéfinis, qui notent le caractère indéterminéaucun, plusieurs, quelque, tout…
les déterminants interrogatifs, qui indiquent que la question porte sur le nomquel
les déterminants exclamatifs, qui indiquent que l'exclamation porte sur le nomquel
Les déterminants cardinaux et quelques déterminants indéfinis ne varient ni en genre ni en nombre. Les quatre amis se sont connus à Paris ; les quatre amies. Il y a plusieurs années ; il y a plusieurs mois. En plus de varier en genre et en nombre, les déterminants possessifs varient en personne. Mon livre, son livre, notre livre. Les langues littéraire et juridique emploient également le déterminant relatif lequel (laquelle, lesquels, auquel…). Ce déterminant est resté seulement courant dans la locution auquel cas. Nous vous accordons un délai, lequel délai ne pourra être prolongé davantage (lequel détermine délai). À ces déterminants correspondent des pronoms qui peuvent avoir la même forme ou non. Certains points ont été évoqués au cours de la réunion (certains est un déterminant indéfini qui détermine points). Parmi les points évoqués, certains avaient été déjà résolus (certains est un pronom, mis pour points). J'étudierai d'abord ses questions ensuite les vôtres (ses est un déterminant possessif qui détermine questions ; les vôtres est un pronom mis pour questions).

Publicité